Lancement de la saison 2 du balado conscient

This post is also available in: Anglais

J’ai appuyé sur le bouton  » publier  » de la deuxième saison du balado conscient le jeudi 18 mars 2021.

J’ai ensuite envoyé un avis sur les médias sociaux pour aider à faire passer le mot, que je vous invite à amplifier.

Je vais maintenant commencer à enregistrer des entretiens avec des invités, notamment certains des auteurs que je cite dans l’episode é20 réalité. Je suis ouvert aux suggestions et j’invite vos réactions. Voici ce que j’ai mentionné dans l’episode é20 réalité :

Je suis conscient que mon travail comporte, entre autres choses, des moments d’incohérence, de contradiction, de parti pris inconscient, des fois avec un brin de panique et une certaine naïveté. Alors, n’hésitez pas à remettre en question mes hypothèses, à partager vos pensées et à vous joindre à la conversation par l’intermédiaire de conscient.ca.

é20 réalité, minute 41

Je suis parfois préoccupée par le fait que certains de mes activités commencent à ressembler à du ‘mansplaining écologique’, mais je me suis ensuite souvenue de cette citation de Toni Morrison a dit ceci dans une interview de 2003 pour Oprah Magazine :

Je dis à mes étudiants : « Lorsque vous obtiendrez ces emplois pour lesquels vous avez été si brillamment formés, rappelez-vous que votre véritable travail consiste à libérer quelqu’un d’autre si vous êtes libre. Si vous avez un certain pouvoir, votre travail consiste à donner du pouvoir à quelqu’un d’autre. Ce n’est pas un simple jeu de dupes. C’est le moment pour chaque artiste, quel que soit son genre, de faire ce qu’il ou elle fait de manière forte et cohérente. Peu m’importe votre position. Vous devez continuer à affirmer la complexité et l’originalité de la vie, et sa multiplicité, et ses facettes. Il s’agit d’être un être humain complexe dans le monde, pas de trouver un méchant. Ce n’est pas le moment de faire autre chose que ce que vous avez de mieux.

Toni Morrison

Je me suis calmé.

Je dis aussi aux gens que j’ai promis à mes enfants, dans e01 éveil, que je ne paniquerais pas, que j’allais vivre la vie en pleine conscience, que j’allais m’engager dans des changements rapides, profonds et sans précédent et que nous n’allions jamais, JAMAIS, perdre espoir pour le seul monde que nous avons…

C’est néanmoins un défi de taille étant donné le désordre que nous avons créé sur terre, mais je crois au pouvoir des efforts accumulés qui, lorsqu’ils sont combinés, peuvent faire tomber des barrières.

Pour moi, le plus grand obstacle était d’accepter la réalité elle-même. Par le biais de ma pratique zen, j’en suis arrivé a cette observation : 

De plus en plus, je vois et, surtout, je ressens maintenant dans mes os « l’état des choses telles qu’elles existent réellement », sans filtres sociaux ou histoires sur des activités non durables pour me bloquer le chemin vers cette compréhension ressentie. 

é20 réalité, minute 41

On verra bien où ça nous mène.  Merci pour votre participation. 

Claude 

Note : Je n’aurais pas pu réaliser cette deuxième saison sans le soutien de ma conjointe Sabrina Mathews et de la consultante en podcast Ayesha Barmania. Merci.