don’t listen to this episode

conscient podcast / balado conscient
conscient podcast / balado conscient
don't listen to this episode
/

Note: this special edition episode of the conscient podcast in intended to be found randomly (is not being promoted). Below is the text, repeated 32 times in the recording (as Cage suggests): 

The idea came to me while biking. I thought… what if I stated, over and over, that people need to wake up to the reality of the climate emergency. you know, with my slow conscient podcast voice: ‘people. need. to wake up. to the reality. of the climate emergency.’ But it would be pointless because people already know that they need to wake up to the reality of the climate emergency. Repeating it, over and over, is actually counterproductive, and boring. People would probably tune out and all that would be left are these words that have no value whatever. But then I thought, on the other hand, what was it that John Cage once said : ‘If something is boring after two minutes, try it for four. If still boring, then eight. Then sixteen. Then thirty-two. Eventually one discovers that it is not boring at all.

Claude Schryer, April 30, 2021, around 9pm

*

 (traduction)

Note : cet épisode est une édition spéciale du balado conscient destiné à être trouvé au hasard (il ne fait pas l’objet d’aucune promotion). Voici le texte, répété 32 fois dans l’enregistrement (comme le suggère Cage) :

L’idée m’est venue pendant que je faisais du vélo. J’ai pensé… et si je disais, encore et encore, que les gens doivent se réveiller à la réalité de l’urgence climatique. Vous savez, avec ma voix lente du balado conscient : “les gens. doivent. se. réveiller. à la réalité. de l’urgence. climatique”. Mais cela ne servirait à rien car les gens savent déjà qu’ils doivent se réveiller à la réalité de l’urgence climatique. Le répéter, encore et encore, est en fait contre-productif, et ennuyeux. Les gens feraient probablement la sourde oreille et tout ce qui resterait serait ces mots qui n’ont aucune valeur. Puis j’ai pensé, d’un autre côté, à ce que John Cage a dit un jour : ‘Si quelque chose est ennuyeux après deux minutes, essayez-le pendant quatre minutes. Si c’est toujours ennuyeux, alors huit. Puis seize. Puis trente-deux. Finalement, on découvre que ce n’est pas du tout ennuyeux.

Claude Schryer, 30 avril 2021, vers 21h

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *