e30 maggs

conscient podcast / balado conscient
conscient podcast / balado conscient
e30 maggs
/

Complexity is the world built of relationships and it’s a very different thing to engage what is true or real in a complexity framework than it is to engage in it, in what is a modernist Western enlightenment ambition, to identify the absolute objective properties that are intrinsic in any given thing. Everyone is grappling with the fact that the world is exhibiting itself so much in these entanglements of relationships. The arts are completely at home in that world. And so, we’ve been sort of under the thumb of the old world. We’ve always been a kind of second-class citizen in an enlightenment rationalist society. But once we move out of that world and we move into a complexity framework, suddenly the arts are entirely at home and we have capacity in that world that a lot of other sectors don’t have. What I’ve been trying to do with this report (Art and the World After This) is articulate the way in which these different disruptions are putting us in a very different reality and it’s a reality in which we go from being a kind of secondary entertaining class to, maybe, having a capacity to sit at the heart of a lot of really critical problem-solving challenges.

david maggs, conscient podcast, march 25, 2021, vancouver

David Maggs grew up in Corner Brook, Newfoundland and spent much of his developmental years as a classical pianist. In 2002, David founded Gros Morne Summer Music, a music festival that has grown into a year-round interdisciplinary arts festival.  As an academic, Maggs addresses issues of culture and sustainability. His paper, Art and the World After This, was published by the Metcalf Foundation in May 2021 which I encourage everyone to read and circulate. Also of interest is his Metcalf Innovation Fellow David Maggs writes about arts and COVID for new collaboration with The Philanthropist.

e30 maggs was recorded in Quichena Park, Vancouver on March 25, 2021. It was my first recording of season 2 so you might hear some nervousness and excitement in my voice (David was very calm, thankfully). 

David and I exchanged on a wide range of issues including connections between artistic capacity and sustainability issues, ‘reality’, how the arts sector can rethink its unique value proposition, disruption, indigenous knowledge, the recovery of the arts sector after the covid crisis, etc. 

As I did in all episode in season 2, I integrated excerpts from e19 reality into this episode as interludes. 

I would like to thank David for taking the time to speak with me, for sharing his deep knowledge of cultural and sustainability policy and for his vision of a much larger role for the arts sector in the climate emergency.  

For more information on David’s work, see https://greattransition.org/contributor/david-maggs

*

e30 maggs (traduction)

La complexité est le monde construit de relations et c’est une chose très différente de s’engager dans ce qui est vrai ou réel dans un cadre de complexité que de s’y engager, dans ce qui est une ambition occidentale moderniste, de l’époque des Lumières (enlightenment), d’identifier les propriétés objectives absolues qui sont intrinsèques à toute chose donnée. Tout le monde est aux prises avec le fait que le monde s’expose tellement dans ces enchevêtrements de relations. Les arts sont complètement à l’aise dans ce monde. Et donc, nous avons été en quelque sorte sous la coupe de l’ancien monde. Nous avons toujours été une sorte de citoyen de seconde classe dans une société rationaliste de l’époque des Lumières. Mais une fois que nous sortons de ce monde et que nous entrons dans un cadre de complexité, les arts sont tout à fait à leur place et nous avons une capacité dans ce monde que beaucoup d’autres secteurs n’ont pas. Ce que j’ai essayé de faire avec ce rapport (Art and the World After This), c’est d’articuler la manière dont ces différentes perturbations nous placent dans une réalité très différente, une réalité dans laquelle nous passons d’une sorte de classe secondaire de divertissement à, peut-être, une capacité à prendre notre place au cœur de la résolution d’un grand nombre de problèmes vraiment critiques.

david maggs, balado conscient, 25 mars 2021, vancouver

David Maggs a grandi à Corner Brook, à Terre-Neuve, et a passé une grande partie de ses années de développement en tant que pianiste classique. En 2002, il a fondé Gros Morne Summer Music, un festival de musique qui est devenu un festival d’arts interdisciplinaires ouvert toute l’année.  En tant qu’universitaire, M. Maggs s’intéresse aux questions de culture et de durabilité. Son article, Art and the World After This, a été publié par la Metcalf Foundation en mai 2021. J’encourage tous à le lire et à le faire circuler. Il est également intéressant de noter que son Metcalf Innovation Fellow David Maggs writes about arts and COVID for new collaboration with The Philanthropist.

e30 maggs a été enregistré au parc Quichena, à Vancouver, le 25 mars 2021. C’était mon premier enregistrement de la saison 2 du balado conscient, vous pouvez donc entendre un peu de nervosité et d’excitation dans ma voix (David était très calme, heureusement). 

David et moi avons échangé sur un large éventail de sujets, notamment les liens entre la capacité artistique et les questions de durabilité, la “réalité”, la façon dont le secteur artistique peut repenser sa proposition de valeur unique, la perturbation, le savoir autochtone, le redressement du secteur artistique après la crise COVID, etc. 

Comme je l’ai fait dans tous les épisodes de cette 2 saison, j’ai intégré des extraits de e19 reality dans cet épisode comme interludes. 

Je tiens à remercier David d’avoir pris le temps de s’entretenir avec moi, d’avoir partagé ses connaissances approfondies en matière de politique culturelle et de durabilité et d’avoir exprimé sa vision d’un rôle beaucoup plus important pour le secteur artistique dans le cadre de l’urgence climatique.

Pour en savoir plus sur le travail de David, voir https://greattransition.org/contributor/david-maggs

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *