e33 toscano

conscient podcast / balado conscient
conscient podcast / balado conscient
e33 toscano
/

It’s artists who not only can craft a good story, but also we can tell the story that’s the hardest to tell and that is the story about the impacts of climate solutions. So it’s really not too hard to talk about the impacts of climate change, and I see people when they speak. They go through the laundry list of all the horrors that are upon us and they don’t realize it, but they’re actually closing people’s minds, closing people down because they’re getting overwhelmed. It’s not that we shouldn’t talk about the impacts, but it’s so helpful to talk about a single impact, maybe how it affects people locally, but then talk about how the world will be different when we enact these changes. And how do you tell a story that gets to that? Because that gets people engaged and excited because you’re then telling this story about what we’re fighting for, not what we’re fighting against. And that is where the energy is in a story.

peterson toscano, conscient podcast, april 13, 2021, south africa

Peterson Toscano describes himself as a quirky queer quaker performance artist and scholar. I know him as an excellent communicator about art and climate change through his https://citizensclimatelobby.org/category/citizens-climate-radio/ podcasts (including the insightful ArtHousesegment – keep an ear out for an episode featuring me during summer of 2021), which I listen to regularly. His work humorously explores a wide range of serious topics including LGBTQ+ issues, sexism, racism, privilege, gender, and climate change. Peterson is also a recognized scholar who has highlighted gender variance in the Bible among others. Interesting, Peterson does not consider himself to be an environmentalist, rather he states that is concerned about climate change as a human rights issue. I think he’s a gifted communicator who has a lot to say. 

As I am doing with all episodes in season 2, I integrated excerpts from e19 reality into this episode as interludes.

I would like to thank Peterson for his deep commitment to intelligent and sensitive art and climate change advocacy, his wicked sense of humour and generosity of spirit.  

For more information on Peterson’s work, see https://petersontoscano.com/ and YouTube videos 

*

(traduction)

Ce sont les artistes qui peuvent non seulement élaborer une bonne histoire, mais aussi raconter l’histoire la plus difficile à raconter, à savoir l’histoire des impacts des solutions climatiques. Il n’est donc pas très difficile de parler des impacts du changement climatique, et je vois des gens qui, lorsqu’ils prennent la parole, dressent la liste de toutes les horreurs qui nous attendent, sans s’en rendre compte, mais ils ferment en fait l’esprit des gens, ils les rejettent parce qu’ils sont dépassés. Et ce n’est pas que nous ne devrions pas parler des impacts, mais il est tellement utile de parler d’un seul impact, peut-être de la façon dont il affecte les gens localement, mais ensuite de parler de la façon dont le monde sera différent lorsque nous mettrons en œuvre ces changements. Et comment raconter une histoire qui va dans ce sens ? Parce que cela suscite l’engagement et l’enthousiasme des gens, car vous racontez alors cette histoire sur ce pour quoi nous nous battons, et non sur ce contre quoi nous nous battons. Et c’est là que se trouve l’énergie dans une histoire.

peterson toscano, balado conscient, 13 avril 2021, afrique du sud

Peterson Toscano se décrit comme un artiste de performance et un universitaire quaker excentrique. Je le connais comme un excellent communicateur sur l’art et le changement climatique grace à ses balados sur https://citizensclimatelobby.org/category/citizens-climate-radio/  (dont le segment ArtHouse, très perspicace – restez à l’affût d’un épisode dans lequel je serai présent durant l’été 2021), que j’écoute régulièrement. Son travail explore avec humour un large éventail de sujets sérieux, notamment les questions LGBTQ+, le sexisme, le racisme, les privilèges, le genre et le changement climatique. Peterson est également un érudit reconnu qui a mis en évidence la variance du genre dans la Bible, entre autres. Il est intéressant de noter que Peterson ne se considère pas comme un environnementaliste, mais qu’il se dit plutôt préoccupé par le changement climatique en tant que question de droits de l’homme. Je pense que c’est un communicateur doué qui a beaucoup à dire. 

Comme je le fais pour tous les épisodes de la saison 2, j’ai intégré des extraits de e19 reality dans cet épisode comme interludes.

Je tiens à remercier Peterson pour son engagement profond en faveur d’un art intelligent et sensible et de la défense du changement climatique, pour son sens de l’humour piquant et pour sa générosité d’esprit.  

Pour plus d’informations sur le travail de Peterson, voir https://petersontoscano.com/ et les vidéos YouTube

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *